villes et régions discussions, voyages, amitiés, légendes
 
AccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Sujets similaires
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Forum
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Partenaires
Forum gratuit


Tchat Blablaland


Forum
Juillet 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     
CalendrierCalendrier
Partenaires
Forum gratuit


Tchat Blablaland


Qui est en ligne ?
Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 35 le Mer 1 Déc - 22:45
Meilleurs posteurs
Ana
 
kosettebreizh35
 
monique13
 
Molly
 
eduenne
 
D@sk
 

Partagez | 
 

 le Chateau de Fougères

Aller en bas 
AuteurMessage
Ana
Admin
avatar

Messages : 135
Date d'inscription : 12/07/2010

MessageSujet: le Chateau de Fougères   Ven 15 Oct - 15:41




.Petite histoire de Fougères
Un château aux Marches de la Bretagne


Un XVe siècle tragique
En 1428, Fougères sera à nouveau vendue, cette fois au duché de Bretagne. Pendant ce temps, la région est écumée par de nombreuses bandes de brigands, qui harcèlent fermes et hameaux. Profitant des troubles, les anglais (alors en conflit avec la Bretagne) employent un aventurier espagnol, François de Surienne, qui s'empare de la ville. Ce raid sera féroce et particulièrement sanglant. Charles VII, roi de France, envoie alors une armée. Après un long siège, rendu encore plus meurtrier par une épidémie de peste, la cité sera enfin reprise...
Le monarque ne s'arrêtera pas en si bon chemin, et, sur sa lancée, il remportera de nombreuses victoires contre les anglais jusqu'à remporter en 1453 la bataille de Castillon qui mettra fin à la Guerre de Cent Ans...
Fougères était restée sous allégeance Bretonne et profitait alors de quelques années de répit. Le long du Nançon, les ateliers se diversifiaient. Les tanneurs cotoyaient maintenant drapiers et tisserands.
Illustration sépia du beffroi de Fougères Mais cette paix était éphémère... Le royaume de France était à nouveau en conflit avec cette Bretagne beaucoup trop indépendante, et les armées royales du général de la Trémoille ne tarderont pas à camper au pied des murailles de Fougères. La ville tombera à nouveau, marquant le début des événements qui scelleront le rattachement de la Bretagne à la France en 1488.
Les dernières années de ce siècle seront marquées par une expansion économique, symbolisées par la construction du beffroi, le plus ancien de Bretagne.

Un peu de tranquilité
Les XVIe et XVIIe siècles seront bien différents. Henri II, alors roi de France, donnera Fougères à Diane de Poitiers, sa belle et intelligente maîtresse. La ville s'anime alors et s'ouvre à de nouvelles influences culturelles, notamment à la Renaissance Italienne qui allait bouleverser les arts et modes de vie en Europe.
Cette longue période paisible sera à peine affectée par les guerres de religion. Fougères était foncièrement catholique et ne comptait que très peu de protestants en son sein.

Le XVIIIe siècle et les Chouans
Le XVIIIe siècle commence tout aussi tranquillement. La ville affiche une opulence certaine, les salons culturels se multiplient dans les milieux aisés...
En 1789, la Révolution Française est d'abord bien accueillie. Mais très vite le mécontentement gronde... La statue de la Rouërie à FougèresLa levée d'impôts supplémentaires, la conscription, le nouveau statut des prêtres,... les motifs d'insatisfaction sont légion. Un noble de Fougères, le marquis de la Rouërie, fonde alors l'Association Bretonne, à l'origine d'une rébellion royaliste connue sous le nom de "Conjuration Bretonne".
La Rouërie sera trahi et le mouvement fera long feu. Pour peu de temps. Le héros de Fougères réussira en effet à s'évader et participera activement à une rebellion plus vaste, la Chouannerie. Intégrés dans l'armée des Vendéens, les Chouans s'empareront de Fougères au début du mois de novembre 1793. Les républicains les en chasseront quelques jours plus tard. Mais le Chouan est obstiné, et la ville est reprise le 24 novembre. Finalement, l'armée républicaine reprendra Fougères... Ces assauts seront meurtriers pour la population.
Cette guerre civile prendra fin en 1800. Quant à La Rouërie, il décèdera d'une maladie en 1793.

Le XIXe siècle
Petite illustration sépia du théâtreEn ce début de XIXe siècle, Fougères présente un visage apaisé. Le vieux château est envahit par les herbes, ses murailles sont couvertes de lierre... Cette ambiance romantique à souhait d'une ville à l'histoire si extraordinaire attire les plus grands écrivains de France. Châteaubriand, Victor Hugo, Musset, Mérimée ou encore Balzac (qui y écrira "Les Chouans") viendront y trouver l'inspiration.
À partir des années 1850, Fougères profitera pleinement de l'ère industrielle. De nombreuses usines et ateliers de couture s'y installent. En quelques années, la population double. Beaucoup d'industries se spécialisent et, en 1900, la ville est connue comme la capitale de la chaussure féminine.

Du XXe siècle à aujourd'hui
La guerre de 1914-1918, puis la crise de 1929 mettent un frein à l'expansion de Fougères. C'est ensuite la seconde Guerre Mondiale. La ville est bombardée par les Alliés avant sa libération en juin 1944. Plus de trois cents cadavres seront retirés des décombres.
Après-guerre, l'industrie de la chaussure entame un long déclin. La reconversion est délicate et il faudra de longues années pour que Fougères diversifie son tissu économique. La transition est maintenant réussie avec l'implantation de nombreuses entreprises de secteurs variés (électronique, verre, agro-alimentaire,...). Si le taux de chômage fut longtemps très élevé, il est maintenant dans la moyenne nationale.
Depuis les années 1975, Fougères s'est également attelé à mettre en valeur son patrimoine et ses atouts touristiques. Cette politique volontaire a transformé l'aspect de la cité, qui est aujourd'hui une des plus belles de Bretagne. Les visiteurs ne s'y trompent pas ! Ils viennent chaque année plus nombreux découvrir le merveilleux château de Fougères et les rues médiévales de la ville.

_________________


"Da bep oed e vez kavet da zeskiñ / A tout âge on trouve à apprendre"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bretagne-breizh.forumdediscussions.net
 
le Chateau de Fougères
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le chateau de Fougères
» Fougères persistantes
» j'ai 4 fougères à identifier
» Fougères arborescentes en hiver dans le nord
» Chateau d'Anjony et Salers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Notre Bretagne accueillante :: le forum :: histoire et légendes de la Bretagne-
Sauter vers: